OISEAUX DES PLANS D'EAU. CERTES, ILS SONT COMMUNS MAIS ILS M'ONT PLU.

Publié le par André MARINI

OISEAUX DES PLANS D'EAU. CERTES, ILS SONT COMMUNS MAIS ILS M'ONT PLU.

Cormoran perché

OISEAUX DES PLANS D'EAU. CERTES, ILS SONT COMMUNS MAIS ILS M'ONT PLU.

Cormoran en plongée à la recherche de poissons.

OISEAUX DES PLANS D'EAU. CERTES, ILS SONT COMMUNS MAIS ILS M'ONT PLU.

Cormoran à la surface

OISEAUX DES PLANS D'EAU. CERTES, ILS SONT COMMUNS MAIS ILS M'ONT PLU.

Oie bernache

OISEAUX DES PLANS D'EAU. CERTES, ILS SONT COMMUNS MAIS ILS M'ONT PLU.

Publié dans Les oiseaux

LE FRELON ASIATIQUE, FLEAU DE NOS RUCHES ET MENACE POUR NOTRE ECOSYSTEME

Publié le par André MARINI

Le frelon asiatique ou Vespa velutina nigrithorax a fait son apparition dans le Sud-Ouest de la France en 2004 et depuis cette date, il poursuit son développement vers l’Est et le Nord du pays.

Son implantation en Ile-de-France s’étend depuis quelques années, aidée par l’absence d’hivers rigoureux.

En effet, comme le bourdon pollinisateur, la colonie ne survit pas à l'hiver mais quelques individus que l'on pourrait considérer comme des reines, refondent une colonie en mars.

LE FRELON ASIATIQUE, FLEAU DE NOS RUCHES ET MENACE POUR NOTRE ECOSYSTEME

A la différence de son cousin, le frelon européen, le frelon asiatique est un prédateur redoutable pour les colonies d’abeilles domestiques qui, entre nous, n'avaient pas besoin de cela pour être en difficulté

Ainsi le frelon asiatique est classé au niveau national dans la liste des dangers sanitaires pour l’abeille domestique sur tout le territoire français.
Parallèlement, les actions de recherche visant à valider des méthodes de prévention et de lutte sur le plan de leur efficacité et de leur innocuité sur l’environnement se poursuivent et restent actuellement sans réponse.

LE FRELON ASIATIQUE, FLEAU DE NOS RUCHES ET MENACE POUR NOTRE ECOSYSTEME

La piqûre du frelon asiatique n’est pas plus douloureuse ou venimeuse que celle de la guêpe.

Cependant, pour les personnes allergiques, elle reste très dangereuse.

Il faut rester prudent face à l’agressivité du frelon asiatique lorsqu’il se sent en danger.

En effet, si l’on s’approche d’un nid actif, volontairement ou sans soupçonner sa présence, le frelon asiatique est très agressif, bien plus encore que son cousin européen. Il attaque et ne lâche pas un pouce de terrain jusqu’au dernier vivant d’entre eux, contrairement au frelon européen qui s’en ira et ne reviendra que prudemment et plus tard, quand le danger aura disparu.

Seules les femelles sont équipées d’un dard pouvant mesurer 5 millimètres, capable de traverser n'importe quel vêtement et même des bottes.

Dans ce contexte, la destruction de nids de frelons asiatiques est pertinente pour des raisons de sécurité.

Il relève du domaine privé et est à la charge du propriétaire ou de l’occupant des lieux, au même titre que la destruction des nids de guêpes ou de frelons européens. UN COMBLE !

LE FRELON ASIATIQUE, FLEAU DE NOS RUCHES ET MENACE POUR NOTRE ECOSYSTEME

Le frelon asiatique est plus petit de 2 à 3 cm que le frelon européen.

Il se distingue par sa couleur foncée et ses pattes jaunes alors que le frelon européen a les pattes brunes.

Arrivé en France en 2004, il est présent sur tout le territoire à l’exception de l’Alsace où, pour le moment, aucun nid n’a été signalé.

Le frelon asiatique n’est pas agressif. Toutefois, une extrême prudence s’impose lorsqu’on se trouve à moins de 5 mètres d’un nid, un essaim d’ouvrières pouvant attaquer soudainement.

Terrible prédateur d’abeilles, il tue, il mange, s'introduit dans les ruches et met la colonie en danger car nos petites bêtes ne peuvent plus se concentrer à fabriquer du miel pour notre plaisir.

LE FRELON ASIATIQUE, FLEAU DE NOS RUCHES ET MENACE POUR NOTRE ECOSYSTEME

Le frelon asiatique s’attaque aux ruches et donc à l’abeille mais certains chercheurs s’interrogent également sur l’impact de ces espèces sur l’environnement, notamment sur la destruction de la biodiversité. 

Vespa velutina présente donc une menace grave pour la filière apicole et nuit à la biodiversité, car l'abeille contribue à la reproduction de 80 % des espèces de plantes à fleurs.

Outre les abeilles, il s'attaque aux insectes de très nombreux ordres et notamment aux guêpes, mouches, papillons ainsi qu'aux araignées.

LE FRELON ASIATIQUE, FLEAU DE NOS RUCHES ET MENACE POUR NOTRE ECOSYSTEME

Publié dans Les insectes

MEURTRE AVEC PREMEDITATION !

Publié le par André MARINI

Mais oui, bande de foireux que l'on appelle chasseurs, certains d'entre vous se conduisent comme des assassins ! Grands, petits, laie suitée, on s'en fout ! On est là pour tuer ? On tue !

Et avec la bénédiction du Préfet, en plus.

MEURTRE AVEC PREMEDITATION !

Très honnêtement, je n'ai rien contre les chasseurs et je ne suis pas anti-chasse mais dans le respect de l'éthique. Je suis chasseur moi-même et je prends mon permis pour tirer 4 ou 5 pigeons dans l'année mais je veux être en règle, par principe.

Mais ça ? NON !

MEURTRE AVEC PREMEDITATION !

Maintenant, me direz-vous, peut-être ne l'ont-ils pas retrouvé ?

Alors là, pas impossible du tout car lorsqu'on tire un jeune chevreuil de cette taille, on doit se douter qu'il n'est pas bien âgé et qu'il va falloir se mettre à quatre pattes pour le retrouver !

MEURTRE AVEC PREMEDITATION !

HONTE A VOUS, ASSASSINS !

Publié dans Les cervidés

LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.

Publié le par André MARINI

Pourquoi les grues en vol forment-elles un V ?

Elles ne sont d'ailleurs pas les seules et tous les grands voyageurs adoptent cette formation.

LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.

Ces oiseaux sont bien organisés et ils parcourent de telles distances qu'il leur faut mettre tous les atouts de leur côté.

Ce vol en V est encore plus important lors de la migration d'automne car les grues redescendent vers des contrées plus hospitalières après la mise au jour de leurs petits. Il leur faut donc prendre en compte la résistance moindre chez les jeunes.

LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.

Leur formation permet aux oiseaux qui se trouvent ainsi décalés de bénéficier de l'appel d'air fourni par l'oiseau de tête, toujours une routière habituée aux repères et très expérimentée.

Les secondes prennent le relai en cas de fatigue sur des longs vols et ainsi, la meneuse, passée en seconde position, peut reprendre des forces.

LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.

Maintenant, place au diaporama des photos de cette passion bien chevillée et inaltérable !

LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.
LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.
LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.
LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.
LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.
LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.
LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.
LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.
LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.
LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.
LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.
LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.
LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.
LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.
LE VOL EN V DES GRANDS MIGRATEURS.

Publié dans Les oiseaux

FÊTE DE LA GRUE DANS LES VILLAGES AUTOUR DU LAC DU DER.

Publié le par André MARINI

SI VRAIMENT, DU 23 AU 31 OCTOBRE 2021, VOUS N'AVEZ RIEN DE PREVU, NE MANQUEZ PAS CELA !

FÊTE DE LA GRUE DANS LES VILLAGES AUTOUR DU LAC DU DER.
Pour fêter le retour des Grues cendrées sur notre territoire à l'occasion de leur migration vers le Sud, l'Office de Tourisme du Lac du Der en Champagne et tous ses partenaires "Nature" vous proposent une semaine d'animations pour mieux connaître cet oiseau emblématique au Lac du Der et au Parc Naturel Régional de la Forêt d'Orient.
Pour cette 14ème édition de nombreuses activités sont proposées: 
-Salon des oiseaux des jardins,
-Salon bio et Alternatives,
-Exposition de photos, Projections,
-Accueils sur le site de Chantecoq (informations sur les grues, la migration et sur l'avifaune qui fréquente le lac).
-Sorties ornithologiques avec des guides spécialisés,
-Randonnées des grues et goûter gourmand,
-Lever de grues et petit-déjeuner + diaporama commenté,
-Randonnées ornithologiques, Projections, 
-Balades en ânes, Fabrication de Nichoirs, Animations jeune public.
Le programme est disponible mais est susceptible d'être modifié.

 

Protection routière des amphibiens.

Publié le par André MARINI

Les "amphibiens" anciennement appelés "batraciens", forment une classe de "vertébrés tétrapodes".

De tous les impacts induits par les routes sur la faune (collisions, piégeage, fragmentation, pollution...), les collisions avec les véhicules constituent la principale cause de mortalité aussi bien chez les vertébrés que chez les invertébrés.

Les amphibiens sont les vertébrés les plus touchés par les écrasements routiers, avec de 60 % à 90 % des cadavres récoltés dans la plupart des études qui traitent du sujet.

Dernière étude en date: Etude Gryz & Krauze, 2008.

Sous nos latitudes, une des menaces identifiées est l’écrasement sur les routes des amphibiens migrants.

En effet, lors de la migration pré-nuptiale, certaines espèces comme le crapaud commun ou la grenouille rousse n’hésitent pas à s’aventurer sur la chaussée lorsqu’une route traverse l’axe migratoire.

Comme ces espèces migrent de façon synchrone, leurs effectifs migratoires peuvent être très importants, de l’ordre de plusieurs centaines, voire des milliers d’individus en quelques jours.

De plus, les amphibiens ont tendance à s’aplatir sur le sol et à rester immobile en cas de danger donc souvent victimes d’écrasements en masse.

Protection routière des amphibiens.

Crapaud commun

Protection routière des amphibiens.

Grenouille rousse

Pour tenter de diminuer cette mortalité catastrophique, des constructions s'élèvent sur le bord des routes afin d'empêcher les masses animales de traverser.

Protection routière des amphibiens.
Protection routière des amphibiens.
Protection routière des amphibiens.

Ces constructions imposantes pour ces animaux ne les empêchent pas de traverser les routes car des TUNNELS sont aménagés pour permettre de passer d'une rive à l'autre sans danger cette fois.

Protection routière des amphibiens.
Protection routière des amphibiens.

Voici un bel exemple à suivre si l'on ne veut pas voir disparaître ces espèces bien menacées !

Publié dans Insolite

ARC-EN-CIEL du soir met la pluie en retard, dit-on !

Publié le par André MARINI

J'ai beau connaître le proverbe, j'avoue ne jamais avoir vu pareil phénomène !

Comment, alors qu'il n'y a pas une goutte de pluie en vue, un arc-en-ciel peut-il se former ?

ARC-EN-CIEL du soir met la pluie en retard, dit-on !

Si on lit la définition...

"Un arc-en-ciel est un photométéore, un phénomène optique se produisant dans le ciel, visible dans la direction opposée au soleil quand il brille pendant la pluie. C'est un arc de cercle coloré d'un dégradé de couleurs continu du rouge, à l'extérieur, au jaune, au vert et au bleu jusqu'au violet à l'intérieur."

Bon d'accord, ça on le sait sans avoir besoin d'une explication hyper-scientifique.

ARC-EN-CIEL du soir met la pluie en retard, dit-on !

Evidemment, on pourra objecter que toutes les couleurs ne sont pas présentes et qu'il s'agit d'un "mini arc-en-ciel" mais le phénomène est bien présent, même modeste.

On peut observer un arc-en-ciel quand des gouttes d'eau tombent ou sont en suspension dans l'air et qu'une source lumineuse puissante, en général le soleil, brille derrière l'observateur.

Seulement voila ! Il n'y a pas eu, ce jour-là, la moindre goutte d'eau et le soleil n'est pas derrière moi mais à côté du phénomène.

Alors, je ne comprends pas.

ARC-EN-CIEL du soir met la pluie en retard, dit-on !

Publié dans Insolite

MIGRATION DES GRUES CENDREES AU LAC DU DER EN OCTOBRE 2021

Publié le par André MARINI

Le lac du Der, qui fut longtemps le plus grand lac artificiel d'Europe, fait partie des "Grands Lacs de Seine".

Il a pour vocation de stocker une énorme quantité d'eau de la Marne avec 3 buts bien précis:

-Limiter les risques de débordement de la Marne, et par voie de conséquence, de préserver Paris.

-De permettre la navigation des péniches en période d'étiage.

-De fournir une quantité importante d'eau aux communes d'Ile de France.

Au delà de cette vocation de régulation, il offre une halte privilégiée à tous les oiseaux migrateurs qui, à cette époque de l'année, descendent vers le sud.
 
EN PARTICULIER LE SPECTACLE GRANDIOSE ET MAGIQUE QU'OFFRENT LES MILLIERS DE GRUES QUI S'Y REPOSENT.
 
Certes, la migration ne bat pas encore son plein mais les oiseaux se comptent déjà par milliers.
Beaucoup d'espèces sont représentées, la plupart migratrices et ce haut- lieu tire sa réputation européenne du fait du passage de milliers de grues qui font étape avant le repartir, en cette saison, vers des contrées plus hospitalières, en particulier le sud de l'Espagne.
MIGRATION DES GRUES CENDREES AU LAC DU DER EN OCTOBRE 2021
MIGRATION DES GRUES CENDREES AU LAC DU DER EN OCTOBRE 2021

La grue cendrée mesure de 110 à 130 cm, pour une envergure de 190 à 230 cm et un poids de 4 à 7 kg. Comme son nom l'indique, elle est principalement grise avec une bande blanche verticale le long du cou, tandis qu'une touffe de plumes noires garnit sa queue.

Elle porte sur le crâne une portion de peau nue rouge, peu visible dans la nature.

MIGRATION DES GRUES CENDREES AU LAC DU DER EN OCTOBRE 2021

La France est un important pays d'accueil pour les grues venant y faire une halte ou pour hiverner.

En effet, on compte de plus en plus d'individus qui ne parcourent plus 2.500 kilomètres mais qui restent dans nos contrées.

MIGRATION DES GRUES CENDREES AU LAC DU DER EN OCTOBRE 2021

La Grue cendrée bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis 1976.

Elle est inscrite à l'annexe I de la Directive oiseaux de l'Union européenne.

Il est donc interdit de la détruire, de la mutiler, de la capturer ou de l'enlever, de la perturber intentionnellement ou de la naturaliser, ainsi que de détruire ou d'enlever les œufs et les nids et de détruire, d'altérer ou de dégrader leur milieu.

MIGRATION DES GRUES CENDREES AU LAC DU DER EN OCTOBRE 2021

A cette période de l'année, donc après la nidification, les familles sont composées des 2 parents et de 1 ou 2 jeunes.

Le vol en V qui n'est pas leur monopole, permet aux adultes les plus expérimentés de se relayer en tête et aux jeunes d'être à l'arrière, protégés par le V.

Publié dans Les oiseaux

PRESENTATION DE LA GRUE CENDREE.

Publié le par André MARINI

Reconnaître l'oiseau.

La Grue cendrée est l'un des plus grands oiseaux d'Europe. Une envergure de 2 m à 2,40 m pour un poids de 4 à 6 kg font d'elle, un oiseau imposant.

Son nom de « cendrée » lui vient de sa couleur à dominante grise, couleur cendre, relativement uniforme. L'oiseau adulte présente une tête contrastée entre noir et blanc. Une calotte rouge située au sommet de la tête est également plus ou moins visible selon la saison. Cette zone n'est pas constituée de plumes rouges, mais au contraire, résulte d'une absence de plume. La couleur rouge est due aux vaisseaux sanguins particulièrement nombreux à cet endroit et qui affleurent sous la peau.

La couleur est donc plus marquée et la zone plus étendue à l'approche de la période de reproduction, période d'excitation sexuelle.

reconnaitre la grue cendree

La « queue » en panache n'est en réalité que l'extrémité des rémiges (plumes des ailes) qui dépassent. La véritable queue est en réalité très courte et n'est visible que lorsque l'oiseau est en vol. Le jeune né dans l'année est différent car entièrement brunâtre. Il acquière progressivement son plumage d'adulte.

En vol, la grue se distingue par sa silhouette en forme de « + », ses grandes pattes dépassant largement à l'arrière et son cou est tendu.

PRESENTATION DE LA GRUE CENDREE.

Le cri est très caractéristique et ne peut être confondu. C'est un « grou grou » qui lui a d'ailleurs donné son nom dans bon nombre de pays.

Il permet bien souvent d'entendre les oiseaux bien avant de pouvoir les observer.

repartition grues

La Grue cendrée en quelques chiffres

Espèce protégée en France depuis 1967
Vitesse de vol : 40 à 80 km/h en moyenne. Si les vents sont porteurs et puissants, la grue se déplace à plus de 100 km/h. La grue peut donc traverser la France en une journée.
Altitude de vol : de 200 à 1 500m.
Population transitant par la France : environ 360 000 individus
Population hivernant en France : environ 100 000 / 120 000 individus
Les grues transitant par la France nichent essentiellement en Suède, Finlande, Allemagne du Nord et Pologne.

Reproduction

La Grue cendrée, sociable et grégaire lors des migrations et de l'hivernage, devient territoriale au moment de la nidification. Les oiseaux ne deviennent aptes à se reproduire qu'à l'âge de 3 à 5 ans.

Le couple, uni pour la vie, niche de façon solitaire sur de vastes étendues de marais ou forêts marécageuses pouvant atteindre plusieurs centaines d'hectares. Le nid, large plate-forme d'herbes sèches, est construit à terre, le plus souvent entouré d'eau. En mai, il reçoit 1 ou 2 œufs que les adultes couvent à tour de rôle pendant 4 semaines.

Peu après l'éclosion, les poussins sont capables de suivre leurs parents et de se faufiler dans les marais à la recherche des insectes, mollusques et petits vertébrés qui composent alors l'essentiel de leur nourriture. Par la suite, ils consomment davantage de végétaux : herbes tendres, plantes aquatiques et baies.

L'envol des jeunes âgés de 2 mois intervient entre la mi-juillet et la fin août. La famille reste unie jusqu'à la fin de l'hiver. A noter qu'une vingtaine de couples niche en Lorraine. La grue devrait étendre son territoire de reproduction dans d'autres régions dans les années à venir.

PRESENTATION DE LA GRUE CENDREE.

Protégée mais toujours à surveiller

La chasse et la destruction des sites de nidification (assèchement des zones humides) ont suffit à éliminer entre 1880 et 1965 les populations nicheuses de toute la moitié sud de l'Europe (dont la France).
Depuis sa protection, l'espèce connaît une expansion même si elle n'a pas retrouvé ses populations d'antan.
L'espèce connaît encore d'importantes menaces à l'heure actuelle :

  • Modification de certaines sites de stationnement et d'hivernage, en particulier le déboisement des chênaies espagnoles dont les glands fournissent une nourriture abondante. Ces chênaies sont transformées en cultures intensives.
  • Dépendance de plus en plus grande vis-à-vis des grandes cultures qui remplacent les prairies et les zones humides. Des tensions existent avec le monde agricoles en raison de dégâts que peuvent causer les grues sur les semis d'orge et de blé. Incidence inconnue des produits phytosanitaires utilisés dans ces grandes cultures sur des éventuels empoisonnements et cas de stérilité chez la grue.
  • Surexploitation des forêts nordiques détruisant une partie des zones de reproduction.
  • Concentration de la population de grue en migration sur quelques sites en Europe. Si l'un de ces sites venait à être modifié ou détruit, l'impact sur le bon déroulement de la migration pourrait être fort.
  • Mortalité due à la collision avec les lignes électriques, le plus souvent en cas de mauvais temps (brouillard, fort vent, visibilité réduite...). L'impact des éoliennes sur cette espèce est mal connu, même si l'on sait que cette espèce décrit de larges contournements à l'approche d'un parc éolien en fonctionnement.

Publié dans Les oiseaux

LA PUNAISE DIABOLIQUE, ON N'A PAS FINI D'EN PARLER !

Publié le par André MARINI

Cette espèce invasive ne fait pas encore la une mais nous n'avons, dans l'avenir, pas fini d'en parler.

Communément appelée punaise diabolique ou punaise marbrée, c'est une espèce d'insectes de la famille des Pentatomidae, originaire d'Asie de l'est.

Elle a été introduite en Amérique et en Europe où elle est considérée comme un ravageur des cultures.

De son nom Halyomorpha halys, elle passe l'hiver bien au chaud pour mieux se rabattre sur les cultures dès que la température se réchauffe,

LA PUNAISE DIABOLIQUE, ON N'A PAS FINI D'EN PARLER !

Au stade adulte, elle est colorée de différentes teintes de brun et mesure environ 17 mm de longueur.

Sa forme en bouclier aussi long que large est typique de la famille des Pentatomidae.

Le meilleur critère pour la distinguer des autres membres de cette famille sont les deux marques blanches sur les antennes comme vous pouvez le voir de façon évidente sur la photo ci-dessous.

LA PUNAISE DIABOLIQUE, ON N'A PAS FINI D'EN PARLER !
LA PUNAISE DIABOLIQUE, ON N'A PAS FINI D'EN PARLER !

Les adultes passent l'hiver dans des abris naturels, comme le bois mort, ou artificiels, comme les habitations humaines.

Au printemps, ils sortent et se dispersent pour trouver des plantes hôtes, qui comprennent des espèces ligneuses et herbacées.

LA PUNAISE DIABOLIQUE, ON N'A PAS FINI D'EN PARLER !

En France, elle commença à sévir dans la banlieue de Strasbourg en Alsace en2012.

L'"Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail" (ANSES) lui a consacré en 2014 une analyse de risques montrant que cette espèce peut significativement nuire à l'arboriculture, à la viticulture, au maraîchage, et à d'autres cultures et l'INRA a lancé un appel à vigilance citoyenne via une application dénommée « AGIIR »

On la découvre généralement en octobre quand elle cherche à entrer dans les maisons pour hiverner.

En France elle ne doit pas être confondue avec la punaise grise (ou nébuleuse),

LA PUNAISE DIABOLIQUE, ON N'A PAS FINI D'EN PARLER !

Publié dans Les insectes

DANS L'ORDRE DES ODONATES, VOICI LA PETITE LIBELLULE

Publié le par André MARINI

L'ordre des odonates comprend deux sous-ordres :

-Le sous-ordre des zygoptères ou demoiselles.

-Le sous-ordre des anisoptères ou libellules.

Ils sont souvent ignorés et confondus.

J'ai déjà écrit, sur ce site, un article sur les demoiselles que vous pouvez retrouver ci-dessous et qui devrait lever toute ambiguité, alors, autant s'y reporter !

Voici maintenant une sorte de libellule dénommée petite libellule du fait de sa taille. Il est vrai que dans ce sous-ordre, il est difficile de faire moins.

DANS L'ORDRE DES ODONATES, VOICI LA PETITE LIBELLULE

Les libellules constituent un ordre d' insectes à corps allongé, dotés de deux paires d'ailes membraneuses généralement transparentes et dont les yeux composés et généralement volumineux permettent de chasser efficacement les proies.

DANS L'ORDRE DES ODONATES, VOICI LA PETITE LIBELLULE

Elles sont aquatiques à l'état larvaire et terrestres à l'état adulte.

Ce sont des prédateurs que l'on peut rencontrer occasionnellement dans tout type de milieu naturel, mais qui se retrouvent plus fréquemment aux abords des zones d'eau douce ou saumâtre, stagnante ou courante, dont ils ont besoin pour se reproduire.

DANS L'ORDRE DES ODONATES, VOICI LA PETITE LIBELLULE

Publié dans Les insectes

LES BOURDONS POLLENISATEURS

Publié le par André MARINI

Il est bien rare que l'on parle d'eux et, pourtant, comme leur nom l'indique, ce sont les meilleurs pollénisateurs, bien avant l'abeille.

Seulement voila ! Si la pollénisation est à leur avantage, leurs inconvénients ne les range pas au premier rang.

-Une colonie ne survit pas à l'hiver et seules les reines fécondées s'en tirent et refondent une nouvelle colonie l'année suivante.

-Le rayon d'action d'un bourdon oscille entre 350 et 700 mètres, ce qui est faible par rapport à l'abeille.

LES BOURDONS POLLENISATEURS

Ne croyez surtout pas que l'intérêt porté à,cet insecte volant soit une découverte car déjà DARWIN avait étudié l'intérêt des bourdons pollénisateurs sur les trèfles violets.

Moins célèbre que l’abeille pour ses talents de butineur, cet insecte est pourtant devenu irremplaçable pour certaines cultures.

Fin février, des colonies de Bombus terrestris, l’un des plus communs parmi la soixantaine de bourdons recensés en Europe, composées d’une reine et d’une cinquantaine d’ouvrières sont mis en vente dans des mini-ruches qui les abriteront un été.

LES BOURDONS POLLENISATEURS

Ces fantastiques pollénisateurs permettent, dans un rayon assez limité, de polléniser nos plantes, nos fleurs et, surtout, nos arbres fruitiers.

LES BOURDONS POLLENISATEURS

Après une nuit, le temps de laisser les insectes se reposer, les ruches installées dans les jardins seront ouvertes et les bourdons pourront commencer leur travail de pollinisation.

LES BOURDONS POLLENISATEURS

En récoltant le nectar et le pollen dont ils se nourrissent, les insectes butineurs emportent, à leur insu, du pollen sur leur corps. Ils le transportent ensuite d’une fleur à l’autre, assurant ainsi la pollinisation.

LES BOURDONS POLLENISATEURS

S’il peut piquer, il le fait rarement. En cas de menace, il adopte plutôt une posture préventive en se mettant sur le dos et en exhibant son dard. Les abeilles domestiques sont bien plus agressives

LES BOURDONS POLLENISATEURS

Ils sont vendus dès février par quelques boutiquiers puisqu'ils n'est pas possible de les conserver vivants d'une année sur l'autre du fait du dérèglement climatique.

Alors, certes, on peut toujoures espérer qu'une reine vienne fonder une colnie dans notre jardin mais cette idée est un peu aventureuse.

Il ne reste que l'achat d'une ruche miniature comme celle que je vous ai présentée et pour les revendeurs, le mystère de la conservatiuon des reines n'est pas près d'être connu.

Une ruche de bourdons ne compte guère plus qu'une cinquantaine d'individus. Las abeilles et autres pollénisateurs gardent donc toute leur importance sur de grands espaces. Hélas, si de l'ordre n'est pas rapidement mis dans les poisons qu'utilisent les agriculteurs, nous n'aurons bientôt que des photos comme souvenir !

Publié dans Les insectes

MOUETTE RIEUSE JUVENILE OU IMMATURE

Publié le par André MARINI

On distingue avec facilité un oiseau adulte d'un jeune lorqu'il s'agit de mouettes rieuses.

L'adulte, en plumage nuptial porte un capuchon brun chocolat qui, hors période de reproduction, disparait alors que ne subsiste sur la tête qu'une tache noire.

Voici un oiseau adulte en tenue nuptiale.

MOUETTE RIEUSE JUVENILE OU IMMATURE

Très jeune, on nomme cet oiseau "juvénile" et parfois "immature" mais la différence n'est pas difficile à faire.

En effet, au premier coup d'oeil, sans qu'il soit "averti", le plumage est totalement différent et s'éclaircira au fil du temps, lorsque l'oiseau prendra de l'âge.

MOUETTE RIEUSE JUVENILE OU IMMATURE

Avec ses taches sombres sur la tête, le juvénile rappelle l'adulte, mais l'ensemble des parties supérieures est très marqué de brun, couleur qui remonte du manteau sur le bas du cou formant une ébauche de collier.

MOUETTE RIEUSE JUVENILE OU IMMATURE

La queue est blanche et terminée de noir.

Bec et pattes sont jaunâtres, le premier avec une pointe sombre.

MOUETTE RIEUSE JUVENILE OU IMMATURE

Photos prises dans les marais de Guérande.

Publié dans Les oiseaux

Si vous pouvez y participer, croyez-moi, ça vaut le déplacement !

Publié le par André MARINI

Si vous pouvez y participer, croyez-moi, ça vaut le déplacement !

 

Comptage des Oiseaux des jardins

 

Samedi 30 et Dimanche 31 janvier 2021

Pour la 9ème année consécutive, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) invitent les citoyens à participer au comptage national des oiseaux des jardins.

Il s’agit d’une opération nationale durant laquelle chaque participant est invité à compter durant 1heure les oiseaux de son jardin ou d’un parc public le week-end du 30 et 31 janvier 2021.

Chaque année, plus de 200 jardins participent à ce même comptage dans toute la Champagne-Ardenne.

CE QU'IL FAUT RETENIR

Toutes les informations nécessaires pour participer disponibles en cliquant ici !

L’essentiel à retenir : dénombrer pendant 1 heure tous les oiseaux observés posés sur un lieu choisi au préalable (ce lieu peut être un jardin mais aussi un parc urbain, la cour d’une école etc.) en notant le nombre maximum d’oiseaux de chaque espèce observés en même temps (si vous observez sur votre mangeoire 2 Mésanges bleues puis 4, puis 2 : notez 4, soit le maximum).

Espérant une forte mobilisation et comptant sur votre soutien, la LPO Champagne-Ardenne vous souhaite plein d'observations durant cette nouvelle année 2021 !

 

 

Je participe

 

Pour toute autre information, contactez :

LPO Champagne-Ardenne
Der Nature - D13 - 51290 OUTINES
03.26.72.54.47
/ champagne-ardenne@lpo.fr

 

Espaces naturels en France.

Publié le par André MARINI

Voici la carte nationale, Métropole et Outre-mer de tous les espaces naturels et protégés de France.

Chaque espace peut avoir une spécificité comme la protection de certaines espèces animales ou végétales.

Au fil de vos déplacements de vacances, ne les manquez pas !

Espaces naturels en France.

ASSASSINS DE GRANDS ANIMAUX ? MÊME LE PREFET DE SEINE-ET-MARNE S'EN MÊLE !

Publié le par André MARINI

Honte aux autorités préfectorales de Seine et Marne !

Oh, bien entendu c'est passé inaperçu mais pendant toute la période de confinement, les chasseurs avaient une dérogation permanente pour abattre les grands animaux sous prétexte qu'ils occasionnent des dégâts aux cultures et mangent les jeunes pousses des arbres en forêt.

La belle affaire ! Le maïs est rentré depuis longtemps et en période quasi-èhivernale, la sève ne monte plus !

Quant aux "prédateurs", même si l'on s'acharne sur le sanglier, il n'était pas le seul dans le collimateur !

ASSASSINS DE GRANDS ANIMAUX ? MÊME LE PREFET DE SEINE-ET-MARNE S'EN MÊLE !

On y a ajouté, pour le massacre, le cerf élaphe !

ASSASSINS DE GRANDS ANIMAUX ? MÊME LE PREFET DE SEINE-ET-MARNE S'EN MÊLE !

Hélas, le chevreuil !

ASSASSINS DE GRANDS ANIMAUX ? MÊME LE PREFET DE SEINE-ET-MARNE S'EN MÊLE !

Et pour terminer en beauté son arrêté de conneries, LE DAIM ! Mais oui, vous avez bien lu, LE DAIM !

ASSASSINS DE GRANDS ANIMAUX ? MÊME LE PREFET DE SEINE-ET-MARNE S'EN MÊLE !

Il est vrai qu'à part le sanglier, relativement nombreux en Seine-et-Marne, les trois autres espèces prolifèrent tant qu'ils viennent s'asseoir sur vos genoux si vous vous reposez en forêt !

Montagne de connerie, dépôt sauvage d'âneries sur la voie publique, tous les ingrédients sont réunis !

Il faut tout de même savoir que les indemnités versées aux agriculteurs sont en diminution constante et que le nombre d'accidents de la route est en baisse.

Mais il y a encore mieux !

LE FREFET A FIXE UN QUOTA D'ANIMAUX A ABATTRE ET SI JE VOUS DIS 10.000 VOUS NE ME CROIREZ PAS !

Et pourtant, c'est ce qui est écrit noir sur blanc !

La note rédigée le 31 octobre 2020 par la Sinistre  de la Transition écologique et solidaire et la secrétaire d'Etat en charge de la biodiversité demande aux Préfets  "la mise en oeuvre de DEROGATIONS au confinement en matière de régulation de la faune sauvage et de destruction d'espèces animales susceptibles d'occasionner des dégâts"

Quand on sait comment se passent les battues, on ne pourra pas faire mieux pour la circulation du virus.

Quant à la transition écologique et solidaire ou à la biodiversité, bravo Mesdames, en espérant que vous soyez sur un siège éjectable !

LA SALAMANDRE TACHETEE, VUE DANS NOS FORÊTS.

Publié le par André MARINI

Pour être franc, je n'avais jamais vu cet animal en pleine forêt, sous une vieille planche.

Pourtant, cet amphibien de la famille des urodèles est chargé d'histoire et de légendes comme, par exemple, capable de résister aux flammes.

LA SALAMANDRE TACHETEE, VUE DANS NOS FORÊTS.

Les salamandres se déplacent lentement et sont très peu agiles.

Elles sont incapables de fuir les prédateurs lorsqu'elles se trouvent à découvert mais peuvent régénérer des parties perdues ou blessées du corps et se défendre par la sécrétion d'une neurotoxine, le SAMANDARIN.

LA SALAMANDRE TACHETEE, VUE DANS NOS FORÊTS.

Sa peau sécrète une substance laiteuse toxique et corrosive qui empêche son dessèchement et la protège des prédateurs.

Elle lui permet de supporter, momentanément, la chaleur en diminuant la combustion des braises mais cette immunité est de courte durée.

J'ai donc bien fait de ne pas la toucher et de la retourner avec une brindille pour voir la couleur de son ventre.

LA SALAMANDRE TACHETEE, VUE DANS NOS FORÊTS.

ATTENTION, ANIMAL TOTALEMENT PROTEGE !

ILS SONT PASSES PAR ICI, ILS REPASSERONT PAR LA !

Publié le par André MARINI

Vision certes plus impressionnante "de visu" qu'en photo. N'empêche que les animaux qui ont laissé ces traces pèsent leur poids et il ne ferait pas bon se trouver sur leur chemin.

ILS SONT PASSES PAR ICI, ILS REPASSERONT PAR LA !

Vous l'avez deviné, il s'agit de sangliers à la bordure de mes bois.

Les traces laissées dans la partie cultivée en lisière, mènent aux agrainoirs répartis sur mon territoire.

ILS SONT PASSES PAR ICI, ILS REPASSERONT PAR LA !

La profondeur des traces fait tout de suite penser à un animal avoisinant ou dépassant le quintal. Joli morceau !

Joli trophée pour un chasseur mais "manque de bol" j'ai interdit la chasse sur ce territoire, exclusivement réservé le soir ou la nuit à la chasse photographique.

ILS SONT PASSES PAR ICI, ILS REPASSERONT PAR LA !

AMANITA MUCARIA OU L'ANTI-MOUCHES

Publié le par André MARINI

Pas question de se fier à l'apparence !

S'il est beau, ce champignon est réputé toxique bien qu'il soit consommé en Italie

MAIS DANS LE DOUTE, S'ABSTENIR !

L’amanite tue-mouches (Amanita muscaria), très caractéristique, est facile à reconnaître lorsque le temps est sec grâce à ses boursouflures blanches disséminées sur le chapeau.

Mais attention, en cas de pluies abondantes, le lavage de la cuticule les fait disparaître et le chapeau peut être totalement rouge.

AMANITA MUCARIA OU L'ANTI-MOUCHES

Ceci étant dit, une confusion n'est guère possible avec l'amanite des Césars ou Oronge que l'on ne trouve pas encore sous nos latitudes.

AMANITA MUCARIA OU L'ANTI-MOUCHES

Elle est parfois consommée volontairement pour ses effets hallucinogènes.

Ce champignon contient de l’acide iboténique, du muscimol et de la muscazone.

L’amanite tue-mouches est responsable d’une intoxication où dominent les symptômes neuropsychiques.

Ce tableau toxique est connu sous le nom de syndrome myco-atropinien ou syndrome panthérinien du nom de l’amanite panthère qui provoque une intoxication du même type.

AMANITA MUCARIA OU L'ANTI-MOUCHES

Comme vous le voyez sur cette photo, TOUS les champignons sont impunément consommés par les limaces. Ce n'est dons EN AUCUN CAS un critère à retenir !

Tue-mouches ? Les tuent-elles réellement ?

Oui !  Si on laisse sécher le champignon jusqu'à ce qu'il soit réduit en poudre, placée l'année suivante dans une pièce, les mouches meurrent effectivement.

Mais, on pourra dire ce que l'on veut ! Rien ne remplace un panier de cèpes !

AMANITA MUCARIA OU L'ANTI-MOUCHES

ATTENTION, la cueillette des champignons est règlementée et ne doit jamais dépasser, au cours d'une recherche, l'équivalent d'une consommation familiale soit 5 Kg !

Ceci a au moins le mérite d'éviter le pillage innommable que l'on voyait parfois et qui se fait encore, malheureusement, équivalant à du braconnage.

AIGRETTES GARZETTES

Publié le par André MARINI

GRANDE AIGRETTE OU AIGRETTE GARZETTE  ?

La grande aigrette :

  • a le bec jaune au moins à la base

  • est aussi grande qu'un héron cendré

  • a un assez long cou

  • a deux grandes pattes noires et jaunes à la base

L'aigrette garzette :

  • a le bec noir

  • est plus petite

  • a un cou proportionnellement plus court

  • a deux grandes pattes noires aux doigts jaunes
AIGRETTES GARZETTES

L'aigrette garzette mesure entre 55 et 65 centimètres avec une envergure de 85 à 95 cm. Elle pèse 500 g en moyenne.

Il n'y a pas de dimorphisme sexuel. Elle est entièrement blanche avec un bec noir légèrement gris bleuté à la base et ses pattes sont noires avec des doigts jaunes.

En période nuptiale, elle porte sur la nuque deux longues plumes fines de 20 cm environ appelées les aigrettes.

AIGRETTES GARZETTES

Elle utilise une patte pour agiter l’eau et faire sortir les proies, ou bien elle marche lentement dans les eaux peu profondes, mais elle peut aussi rester sans bouger pendant de longues périodes en attendant le passage d’une proie, poisson ou insecte

Quand l’objet de sa convoitise est repéré, elle le transperce rapidement de son bec.

FAIRE DEFILER LES 6 PHOTOS EN POSANT LA SOURIS SUR L'IMAGE

AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES

En voici une très mal en point, sans doute happée par une voiture et cela se voit à son aile pendante et au fait qu'elle ne s'envole pas.

Il est difficile de l'attraper sans matériel et on ne peut que signaler sa présence à la LPO.

AIGRETTES GARZETTES

Aigrettes garzettes dans leurs états.

FAIRE DEFILER LES 15 PHOTOS EN POSANT LA POINTE DE LA SOURIS

AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES
AIGRETTES GARZETTES

Publié dans Les oiseaux

L'ECHASSE BLANCHE, UN OISEAU DES MARAIS, A L'AISE GRÂCE A SES LONGUES PATTES.

Publié le par André MARINI

Les échasses blanches sont des oiseaux migrateurs qui affectionnent les marais dans lesquels elles sont très à l'aise grâce à leurs pattes.

Elles arrivent en France fin mars, début avril avec une période de ponte s'étendant jusqu'à fin mai.

Elles sont totalement protégées en France où les conditions climatiques qui s'installent d'année en année mettent à mal les aires de reproduction.

L'ECHASSE BLANCHE, UN OISEAU DES MARAIS, A L'AISE GRÂCE A SES LONGUES PATTES.
L'ECHASSE BLANCHE, UN OISEAU DES MARAIS, A L'AISE GRÂCE A SES LONGUES PATTES.
L'ECHASSE BLANCHE, UN OISEAU DES MARAIS, A L'AISE GRÂCE A SES LONGUES PATTES.
L'ECHASSE BLANCHE, UN OISEAU DES MARAIS, A L'AISE GRÂCE A SES LONGUES PATTES.
L'ECHASSE BLANCHE, UN OISEAU DES MARAIS, A L'AISE GRÂCE A SES LONGUES PATTES.

Publié dans Les oiseaux

Les chasseurs les appellent les "cochons".

Publié le par André MARINI

Les cochons ? D'accord mais ce n'est pas une façon particulièrement protectrice de les nommer parce qu'ils entrent dans ce que l'on appelle un "tableau de chasse".

Je l'ai dit et le rèpète, je ne suis pas anti-chasse mais je suis anti-massacre, anti-tableau et surtout anti-cons.

Là, évidemment, dans ce monde un peu particulier, il y a du souci à se faire !

N'empêche que tous les sangliers de la création n'ont pas été passés par les armes, non pas qu'ils soient épargnés mais personne ne les a vus ! ET POURTANT !

La photo que je vous présente n'a pas été prise dans une réserve mais en pleine nature au point d'empêcher la voiture où se trouve le photographe, de passer.

Les chasseurs les appellent les "cochons".

Amusez-vous à les compter, pour rire !

Canards colverts en promenade.

Publié le par André MARINI

Le colvert est, de loin, le canard le plus répandu et le plus connu de notre pays.

 

Canards colverts en promenade.

Il fait souvent, trop souvent, la joie des chasseurs qui le traquent dans les mares, les rivières ou sur terre, à la passée.

Le mâle est aisément reconnaissable, pendant la période nuptiale, par sa tête d'un vert brillant.

Le reste du plumage est gris-brun à blanc, avec un miroir alaire bleu-violet ; le bec est jaune.

Il prend alors son "plumage éclipse".

Canards colverts en promenade.

Il prend alors son "plumage éclipse".

Il vit dans les roseaux et les hautes herbes. Un à deux mois plus tard environ, le mâle reprend son plumage nuptial.

Canards colverts en promenade.

Tous les canards, males ou femelles, se caractérisent, en toute saison, par un losange de couleur propre à chaque espèce nommé le "MIROIR", parfaitement visisible sur la canette ci-dessus.

Publié dans Les oiseaux

SAINTES ET L'OIE

Publié le par André MARINI

Celle-là, je ne pouvais tout de même pas la manquer sur les bords de la Charente, à Saintes, jolie petite ville arrosée par un fleuve non moins agréable, la Charente.

Et l'oie, alors ?

La voici, peu sauvage mais pas apprivoisée, gourmande de tout ce que les campeurs peuvent avoir à portée de mains

SAINTES ET L'OIE

Obligé de l'attraper et de la tenir contre moi pour qu'elle laisse un peu de friandises aux canards, plus farouches par rapport à l'oie que par rapport à moi.

Et dans ce cas, que fait-on ?

On la regarde droit dans les yeux, presque visage contre visage en lui demandant gentiment de laisser une petite part de nourriture aux canards.

SAINTES ET L'OIE

Publié dans Les oiseaux

LE CROCUS A SAFRAN

Publié le par André MARINI

Les bulbes de crocus à floraison de printemps doivent être plantés à l'automne, à 7 cm de profondeur.

Les espèces à floraison d'automne sont plantées au printemps.

La multiplication est réalisée par séparation des bulbilles, ou encore par semis au printemps.

LE CROCUS A SAFRAN

CROCUS est un genre botanique de la famille des Iridaceae, qui comprend 90 espèces, dont un tiers fleurit en automne.

Les espèces sont en majorité originaires des montagnes de la région méditerranéenne dont la plus grande concentration se trouve dans les Balkans et en Asie mineure.

Très recherché par les pêcheurs à  cause du safran qui colore et parfume l'amorce de façon spectaculaire, celui-ci se trouve à l'extrémité des étamines et, après la récolte en France, vient le moment fastidieux d'arracher une par une les deux excroissances que l'on voit parfaitement sur ma photo. 

Publié dans Notre flore

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>