3 articles avec faune halieutique

COMME UN POISSON DANS L'EAU.

Publié le par André MARINI

Il est très rare de réussir à faire monter ainsi les habitants d'une rivière avec du pain de mie.

C'est pourtant ce que j'ai fait sur les bords du Loir...Inutile de dire qu'elle est la richesse de ce cours d'eau pour qu'une telle population se rassemble.

Tout ce remue-ménage pour du pain de mie mais encore faut-il les voir !

LE RAGONDIN OU MYOCASTOR.

Publié le par André MARINI

Le Ragondin est originaire d' Amérique du Sud.

Elevé en Europe pour sa fourrure, des spécimens importés à cet usage se sont échappés et ont formé par la suite des populations à tel point que ce rongeur est devenu une espèce invasive. Les espèces fossiles ont été toute découvertes en Amérique du Sud.

LE RAGONDIN OU MYOCASTOR.

Description

  • Poids moyen : 5–9 kg en moyenne 7 kg
  • Taille : un corps de 40–60 cm et une queue de 25 à 45 cm.

De mœurs à tendance crépusculaire et nocturne, il peut avoir une activité diurne non négligeable. Présent dans seulement quelques départements français lors de son introduction, il est désormais présent dans plus de 70 départements. Il a colonisé des régions telles que le marais poitevin, la Camargue ou les Landes dans une moindre mesure. Il est maintenant présent dans les régions du sud de la France (Lot-et-Garonne, Pyrénées-Orientales, Hautes-Pyrénées, Aude, Gard, Hérault, Tarn, Haute-Garonne, Vaucluse, Var, Bouches-du-Rhône...) mais on le trouve également dans certaines régions plus au nord.

Le froid est un facteur limitant et les hivers rigoureux leur sont fatals.

D'origine tropicale, l'organisme du ragondin n'est pas adapté au gel comme celui du castor. Lors d'hivers rigoureux, de nombreux ragondins ont la queue qui gèle, ce qui dégénère en gangrène mortelle.

Le ragondin est reconnaissable à ses quatre grandes incisives orange tirant sur le rouge.

Il se distingue du rat musqué par sa taille plus importante et par la section de sa queue, ronde chez le ragondin alors qu'elle est ovale chez le rat musqué.

LE RAGONDIN OU MYOCASTOR.

Habitat

Le ragondin est un animal préférant vivre dans les milieux aquatiques d'eau douce, parfois saumâtre. Aux rivières et fleuves d'Amérique du Sud d'où il provient s'ajoutent désormais tous les réseaux hydrauliques constituant son nouvel habitat dans les pays où il a été introduit : fossés et canaux reliant les marais.

Il creuse un terrier de 6 à 7 m le long des berges.

Ce terrier possède en général plusieurs entrées, dont une subaquatique.

Dans certaines régions à très forte densité de ragondins, et lorsqu'il a à sa disposition un vaste réseau de fossés et canaux, les terriers du ragondin participent à la déstabilisation des berges.

Par la quantité de terre exportée dans l'eau à chaque terrier creusé, le ragondin provoque également l'accélération du comblement des fossés et canaux.

Il utilise parfois les terriers déjà creusés par le rat musqué, avec qui il entre parfois en concurrence.

Il peut également construire des huttes de feuillages.

Régime alimentaire

Rongeur herbivore, son régime est normalement constitué de céréales, de racines, d'herbes ou autres.

Néanmoins, il s'adapte très vite aux ressources disponibles sur son territoire. Il consomme ainsi une grande quantité de céréales comme le maïs et le blé.

Majoritairement herbivore, il peut toutefois manger des moules d'eau douce.

Nuisances liées au ragondin

Le ragondin, par son mode de vie et sa qualité d'espèce invasive, influence et transforme considérablement son habitat, et est classé parmi les nuisibles dans plusieurs pays européens, dont la France.

Il est accusé en particulier de :

Dégradation et mise à nu des berges favorisant leur érosion progressive.

Fragilisation des fondations d’ouvrages hydrauliques par le réseau de galeries.

Dégâts causés aux cultures, écorçage dans les peupleraies.Menace sur certaines espèces végétales (surtout aquatiques) à cause d’une surconsommation.

Destruction des nids d'oiseaux aquatiques.

Possibilité de transmission de maladies telles que la douve du foie ou la leptospirose.

Selon une étude publiée dans l'Ecological Society of America, le ragondin a été classé en tête des 10 espèces exotiques les plus nuisibles d'Europe.

À ce titre, les ragondins sont également officiellement répertoriés par le projet européen Daisie (Delivering Alien Invasive Species Inventories for Europe) parmi les 922 espèces les plus envahissantes.

À l’inverse, lorsque sa densité n'est pas trop importante, cette espèce joue un rôle positif dans l’entretien de la végétation des marais (roseaux, lentilles d’eau).

Chasse et élevage

Outre sa chasse en tant que nuisible, le ragondin peut être chassé ou bien élevé pour la peau et la viande, sous réserve de détenir le certificat de capacité correspondant au même titre, par exemple, qu’un élevage de biches ou de sangliers.

FRAIE EN EAU PEU PROFONDE.

Publié le par André MARINI

C'est un spectacle dont on ne se lasse jamais. La fraie a commencé, en tout cas, je m'en suis aperçu hier. En eau peu profonde le poisson trouve une température qui lui convient et une végétation sur laquelle coller les oeufs.

Là où ça se corde c'est si le niveau baisse. Dans ce cas, tout est perdu.

FRAIE EN EAU PEU PROFONDE.FRAIE EN EAU PEU PROFONDE.
FRAIE EN EAU PEU PROFONDE.FRAIE EN EAU PEU PROFONDE.
FRAIE EN EAU PEU PROFONDE.FRAIE EN EAU PEU PROFONDE.