112 articles avec les oiseaux

L'ECHASSE BLANCHE, UN OISEAU DES MARAIS, A L'AISE GRÂCE A SES LONGUES PATTES.

Publié le par André MARINI

Les échasses blanches sont des oiseaux migrateurs qui affectionnent les marais dans lesquels elles sont très à l'aise grâce à leurs pattes.

Elles arrivent en France fin mars, début avril avec une période de ponte s'étendant jusqu'à fin mai.

Elles sont totalement protégées en France où les conditions climatiques qui s'installent d'année en année mettent à mal les aires de reproduction.

L'ECHASSE BLANCHE, UN OISEAU DES MARAIS, A L'AISE GRÂCE A SES LONGUES PATTES.
L'ECHASSE BLANCHE, UN OISEAU DES MARAIS, A L'AISE GRÂCE A SES LONGUES PATTES.
L'ECHASSE BLANCHE, UN OISEAU DES MARAIS, A L'AISE GRÂCE A SES LONGUES PATTES.
L'ECHASSE BLANCHE, UN OISEAU DES MARAIS, A L'AISE GRÂCE A SES LONGUES PATTES.
L'ECHASSE BLANCHE, UN OISEAU DES MARAIS, A L'AISE GRÂCE A SES LONGUES PATTES.

Publié dans Les oiseaux

Canards colverts en promenade.

Publié le par André MARINI

Le colvert est, de loin, le canard le plus répandu et le plus connu de notre pays.

 

Canards colverts en promenade.

Il fait souvent, trop souvent, la joie des chasseurs qui le traquent dans les mares, les rivières ou sur terre, à la passée.

Le mâle est aisément reconnaissable, pendant la période nuptiale, par sa tête d'un vert brillant.

Le reste du plumage est gris-brun à blanc, avec un miroir alaire bleu-violet ; le bec est jaune.

Il prend alors son "plumage éclipse".

Canards colverts en promenade.

Il prend alors son "plumage éclipse".

Il vit dans les roseaux et les hautes herbes. Un à deux mois plus tard environ, le mâle reprend son plumage nuptial.

Canards colverts en promenade.

Tous les canards, males ou femelles, se caractérisent, en toute saison, par un losange de couleur propre à chaque espèce nommé le "MIROIR", parfaitement visisible sur la canette ci-dessus.

Publié dans Les oiseaux

SAINTES ET L'OIE

Publié le par André MARINI

Celle-là, je ne pouvais tout de même pas la manquer sur les bords de la Charente, à Saintes, jolie petite ville arrosée par un fleuve non moins agréable, la Charente.

Et l'oie, alors ?

La voici, peu sauvage mais pas apprivoisée, gourmande de tout ce que les campeurs peuvent avoir à portée de mains

SAINTES ET L'OIE

Obligé de l'attraper et de la tenir contre moi pour qu'elle laisse un peu de friandises aux canards, plus farouches par rapport à l'oie que par rapport à moi.

Et dans ce cas, que fait-on ?

On la regarde droit dans les yeux, presque visage contre visage en lui demandant gentiment de laisser une petite part de nourriture aux canards.

SAINTES ET L'OIE

Publié dans Les oiseaux

MERVEILLE DE LA NATURE: Qui oserait tirer ces oiseaux en vol ? ET POURTANT !

Publié le par André MARINI

Publié dans Les oiseaux

FAMILLE D'OIES BERNACHES EN PROMENADE.

Publié le par André MARINI

La bernache, protégée pendant longtemps, prolifère de façon importante et s'adapte même aux milieux urbains.

FAMILLE D'OIES BERNACHES EN PROMENADE.

Cette espèce est originaire d'Amérique du Nord introduite en Europe. 

FAMILLE D'OIES BERNACHES EN PROMENADE.

Attention de ne pas la confondre avec la bernache nonnette au dessin blanc différent sur la tête, au dessus gris foncé et au dessous gris clair. 

FAMILLE D'OIES BERNACHES EN PROMENADE.

Parmi les bernaches, celle du Canada est la plus grosse espèce représentée en Europe.

FAMILLE D'OIES BERNACHES EN PROMENADE.

En période hivernale, elle se mêle à des troupes d'autres bernaches comme la nonnette. 

FAMILLE D'OIES BERNACHES EN PROMENADE.

Les populations nicheuses françaises se situent surtout dans le nord de la France. Elles sont sédentaires. 

FAMILLE D'OIES BERNACHES EN PROMENADE.

Publié dans Les oiseaux

DE QUEL OISILLON S'AGIT-IL ?

Publié le par André MARINI

Voici les photos très surprenantes d'un oisillon quasiment apprivoisé et qui se trouve parfaitement bien dans les bras de celui qui l'a sauvé de la noyade.

Comme on en apprend tous les jours, je ne savais pas que les jeunes sont graissés par les parents qui les rendent ainsi "imperméables".

Celui-ci n'ayant pas eu droit à ce traitement naturel était donc promis à couler, recueilli in-extremis par l'ami qui le tient dans les bras.

DE QUEL OISILLON S'AGIT-IL ?

Mâle ou femelle ? 

Nous ne savons pas encore mais ce qui est sûr, est qu'il est parfaitement à l'aise au milieu des humains.

DE QUEL OISILLON S'AGIT-IL ?
DE QUEL OISILLON S'AGIT-IL ?

Reste maintenant la question de confiance !

 

DE QUELLE ESPECE S'AGIT-IL ?

Publié dans Les oiseaux

LA GRANDE AIGRETTE

Publié le par André MARINI

D'une longueur d'environ 80–104 cm et d'une envergure de 140 à 170 cm, pour un poids de 700 grammes à 1,5 kg, la grande Aigrette est un peu plus grande qu'un héron cendré avec lequel elle dispute la nourriture.

Son plumage est uniformément blanc.

En période nuptiale, de longues plumes apparaissent sur le dos, dépassant la queue, sans crête ni longues plumes sur la tête. Les yeux sont jaunes avec une pupille noire.

LA GRANDE AIGRETTE

La Grande Aigrette est le plus grand de tous les hérons et aigrettes présents en Europe.

Elle a failli disparaître, décimée par les chasseurs ou piégeurs qui convoitaient les longues plumes nuptiales pour décorer les chapeaux des dames de la fin du XIX ème siècle au début du XX ème siècle.

Ce sont ensuite la destruction des zones humides et les pesticides  qui ont rendu sa survie difficile.

Elle est maintenant protégée et reconstitue lentement ses populations.

LA GRANDE AIGRETTE

Elle reste le plus souvent à terre mais très farouche, elle s'envole au moindre signe qui pourrait représenter un danger.

Dans ce cas, il lui arrive de se "brancher".

Publié dans Les oiseaux

LE VANNEAU HUPPE

Publié le par André MARINI

LE VANNEAU HUPPE

Il présente une longue huppe noire effilée caractéristique, des parties supérieures à reflets verts et des sous-caudales orange.

Son ventre blanc fait ressortir la couleur rose de ses pattes, très fines et courtes.

Ses ailes larges et arrondies sont sombres dessus et blanches dessous.

Il tire son nom du son très particulier que produit le battement rapide de ses ailes qui rappelle le bruit que fait le van,sorte de grand tamis dans les mains du vanneur.

LE VANNEAU HUPPE

Le vanneau huppé adopte un comportement grégaire en hiver.

On l'observe souvent en grand nombre, s'abritant au creux des sillons tracés par les machines agricoles.

Sensibles au froid, les vanneaux huppés d'Europe continentale se réunissent en troupes compactes dès la fin du mois de juillet afin de rejoindre des régions au climat plus doux.

LE VANNEAU HUPPE

Publié dans Les oiseaux

LA FAUVETTE A TÊTE NOIRE.

Publié le par André MARINI

Le mâle a une calotte noire d' où le nom de l'espèce, celle de la femelle ou du jeune étant rousse.

L'oiseau présenté ici est donc une femelle. 

C'est un oiseau très discret que l'on repère surtout à cause de son chant.

LA FAUVETTE A TÊTE NOIRE.

La fauvette se nourrit principalement d'insectes pendant la saison de reproduction.

En juillet le régime passe aux fruits.

Ils aident les fauvettes à engraisser avant leur migration.

LA FAUVETTE A TÊTE NOIRE.

L'espèce est partiellement migratrice, les oiseaux du nord de l'aire de nidification migrant en Afrique tropicale alors que ceux qui sont plus proches de la Méditerranée sont soit sédentaires, soit migrateurs.

Certains oiseaux, principalement des mâles, hivernent en Europe centrale ou occidentale, se nourrissant de baies de sureau de lierre ou de Troène.

Elle demeure désormais l'hiver en petit nombre dans l'ouest de la France où elle partage avec mésanges et rouge-gorges la nourriture des mangeoires.

Elle semble avoir modifié ses habitudes migratoires.

Publié dans Les oiseaux

ELLES ARRIVENT ! TOUS A VOS LUNETTES ET A VOS APPAREILS PHOTOS.

Publié le par André MARINI

Rien qu'à savoir que la migration de printemps a commencé et va bientôt battre son plein, je ne tiens plus en place.

D'autant que Antoine CUBAIXO, amoureux de cette magnifique faune, envoie tout ce qu'il faut pour ne pas contenir mon impatience. 

Voici un "oiseau rare", sans jeu de mots, qu'il a surpris au milieu de ses congénéres : UNE GRUE BLANCHE !

ELLES ARRIVENT ! TOUS A VOS LUNETTES ET A VOS APPAREILS PHOTOS.

Toutefois, ne croyez pas qu'il s'agisse d'une nouvelle espèce !

C'est une GRUE LEUCIQUE

Le leucistisme désigne un ensemble de phénotypes caractérisés par la couleur blanche sur toute la surface ou par zones, liée à l'absence ou la dégénérescence des cellules pigmentaires.

Ce qui le distingue de l'albinisme sont les iris jamais dépigmentés.

Publié dans Les oiseaux

LA MAÎTRE NOUS EMERVEILLERA TOUJOURS. MERCI, ANTOINE, GUIDE ORNITHOLOGIQUE PASSIONNE.

Publié le par André MARINI

Et surtout, pour profiter au maximum de ces merveilleuses images, n'oubliez pas de mettre en plein écran.

Publié dans Les oiseaux

LA MESANGE A LONGUE QUEUE

Publié le par André MARINI

La mésange à longue queue est un passereau de la famille des ægithalidés et non des paridés comme les autres mésanges.

Son nom usuel est le tupinet

On la trouve partout en Europe où elle est sédentaire et occupe presque tous les habitats : bois, parcs, jardins. 

LA MESANGE A LONGUE QUEUE

Cet oiseau possède un corps arrondi et une très longue queue.

C'est précisément cette longue queue étagée, avec du noir, du blanc, du brun et du rose, qui fait qu'on ne peut confondre cette mésange avec aucun autre oiseau.

LA MESANGE A LONGUE QUEUE

C'est un minuscule oiseau avec une très longue queue et des petites ailes rondes, au ventre blanc légèrement rosé, à la tête blanche et grise avec, chez la grande majorité des individus vivant en France, une bande noire du front à la nuque passant au-dessus de l'œil.

 

Publié dans Les oiseaux

OIES RIEUSES ET OIES CENDREES.

Publié le par André MARINI

OIES RIEUSES ET OIES CENDREES.
OIES RIEUSES ET OIES CENDREES.

L'OIE RIEUSE fait partie du groupe des oies grises au même titre que l'oie cendrée.

Elle est immédiatement reconnaissable à son front blanc et aux grosses barres noires sur le dessous du corps.

Autres signes particuliers, son bec rose, jaune ou orange, son long cou et ses pattes orange.

L'ensemble de son plumage gris-brun tranche avec sa poitrine claire et son ventre blanc uni.

OIES RIEUSES ET OIES CENDREES.
OIES RIEUSES ET OIES CENDREES.
OIES RIEUSES ET OIES CENDREES.

Les variétés sauvages d' OIES CENDREES présentent un plumage gris-beige, plus sombre et brun sur la nuque, les flancs, le dessus des ailes et le dessus de la queue.

Ces plumes brunes sont veinées du même gris-beige que le dessous de l'oiseau.

Les flancs sont nuancés de brunâtre, le ventre peut être parsemé de quelques taches noires mais cette coloration n'est jamais aussi étendue que chez l' oie rieuse

Le croupion est blanc, tout comme l'arrière du ventre et les sous-caudales.

Le bord d'attaque des ailes est bordé d'une ligne gris bleuté pâle. Les pattes sont rose chair, fortes et palmées. L'œil noir est cerclé de blanc.

Publié dans Les oiseaux

GRUES EN QUÊTE DE REPOSOIR

Publié le par André MARINI

Après les avoir présentées à l'approche, les voici maintenant beaucoup plus près, en quête d'un reposoir.  

Ces oiseaux magnifiques, à l'envergure impressionnante, resteront sur place pendant quelques jours et, après s'être restaurés et reposés, reprendront en formation de vol, leur long voyage vers des contrées plus hospitalières pour y passer l'hiver.

GRUES EN QUÊTE DE REPOSOIR
GRUES EN QUÊTE DE REPOSOIR
GRUES EN QUÊTE DE REPOSOIR
GRUES EN QUÊTE DE REPOSOIR
GRUES EN QUÊTE DE REPOSOIR
GRUES EN QUÊTE DE REPOSOIR
GRUES EN QUÊTE DE REPOSOIR

Il y a des années que j'assiste à ce ballet mais, malgré le temps passé, je ne m'en lasse jamais et chaque migration d'automne ou de printemps me pousse vers ce spectacle.

Publié dans Les oiseaux

GRANDES AIGRETTES

Publié le par André MARINI

La grande aigrette se différencie facilement de sa cousine, l'aigrette garzette grâce à sa taille bien plus importante et à son bec jaune, alors qu'il est noir chez la garzette.

Voici quelques oiseaux de cette espèce soit en sommeil, soit en nourrissage.

GRANDES AIGRETTES
GRANDES AIGRETTES

Le rassemblement est parfois important en nombre d'individus.

GRANDES AIGRETTES

Le mélange des espèces ne pose aucun problème, aussi bien avec les cormorans que les hérons.

GRANDES AIGRETTES

Publié dans Les oiseaux

CANARDS AU LAC EN OCTOBRE 2016.

Publié le par André MARINI

En cette période où le lac du Der est en remplissage, les oiseaux se tiennent très loin et il n'est pas facile, même avec un gros matériel, de les photographier et de les identifier.

CANARDS AU LAC EN OCTOBRE 2016.
CANARDS AU LAC EN OCTOBRE 2016.
CANARDS AU LAC EN OCTOBRE 2016.

Mais les logiciels laissent quelques libertés en permettant de petites améliorations et vous pouvez distinguer, ci-dessous, un canard souchet.

CANARDS AU LAC EN OCTOBRE 2016.

Puis, au premier plan, des sarcelles, caractéristiques et reconnaissables grâce à leur petite taille, leur miroir vert, les plumes jaunes de la queue et surtout la tête.

Un héron cendré en vol passe devant.

CANARDS AU LAC EN OCTOBRE 2016.

Publié dans Les oiseaux

MIGRATION D'AUTOMNE 2016 AU LAC DU DER: GRUES A L'APPROCHE

Publié le par André MARINI

Lac du Der en Champagne Ardennes ces derniers jours.

La migration semble battre son plein et des vagues importantes d'oiseaux se succèdent pendant toute la journée

MIGRATION D'AUTOMNE 2016 AU LAC DU DER: GRUES A L'APPROCHE
MIGRATION D'AUTOMNE 2016 AU LAC DU DER: GRUES A L'APPROCHE
MIGRATION D'AUTOMNE 2016 AU LAC DU DER: GRUES A L'APPROCHE
MIGRATION D'AUTOMNE 2016 AU LAC DU DER: GRUES A L'APPROCHE

Publié dans Les oiseaux

LES OISEAUX DANS TOUS LEURS ETATS.

Publié le par André MARINI

AMUSEUSE

LES OISEAUX DANS TOUS LEURS ETATS.

EN COLERE

LES OISEAUX DANS TOUS LEURS ETATS.

AMOUREUX

LES OISEAUX DANS TOUS LEURS ETATS.

FIERE

LES OISEAUX DANS TOUS LEURS ETATS.

PEUREUSE

LES OISEAUX DANS TOUS LEURS ETATS.

AFFAME

LES OISEAUX DANS TOUS LEURS ETATS.

MEPRISANT

LES OISEAUX DANS TOUS LEURS ETATS.

TIMIDE

LES OISEAUX DANS TOUS LEURS ETATS.

Publié dans Les oiseaux

HERON CENDRE DANS SES ATTITUDES

Publié le par André MARINI

Héron cendré en attente d'une proie.

Héron cendré branché.

Héron cendré prenant le soleil au couchant.

Publié dans Les oiseaux

POUSSINS DE BLEUS DE GASCOGNE.

Publié le par André MARINI

Voici les progrès que réalisent en quelques jours les poussins des bleus de Gascogne que je vous ai présentés après leur éclosion.

Ils ont très rapidement grossis, les yeux sont entrouverts et la mère quitte très souvent le nid.

C'EST BEAU !

Publié dans Les oiseaux

L'EPOQUE DES ECLOSIONS.

Publié le par André MARINI

Lorsque je vais vous présenter la première photo, vous serez, par force, incapable de déterminer de quelle espèce il s'agit.

En effet, les plumes sont à peine naissantes et les yeux ne sont pas encore ouverts mais malgré cela, dès que la mère n'est plus sur le nid, les becs s'entrouvrent, en attente de nourriture pré-digérée.

La nature fait si bien les choses !

Il est clair que j'ai attendu de longues minutes que la mère quitte son nid avant de prendre les photos sans toucher les petits de façon à ce qu'ils ne soient pas imprégnés de l'odeur humaine.

Mais dans ce nid, même si vous ne verrez pas les autres poussins de façon nette, il y a trois petits, peletonnés et dépendants qui forment un véritable congloméra dont les individus ne sont même pas identifiables. 

Mais quelle est cette espèce ?

Ce sont des "Bleus de Gascogne" à peine éclos.

Dans cette situation, plus que la reconnaissance de l'espèce, la scène est attendrissante, face à ces jeunes totalement dépourvus de toute défense et qui se prètent, sans le savoir, aux fantaisies humaines mesurées .

Publié dans Les oiseaux

LA CANARD MANDARIN

Publié le par André MARINI

Le canard mandarin peut être observé à l'état sauvage en France où quelques individus échappés de captivité se sont acclimatés et s'y reproduisent aujourd'hui régulièrement.

Reconnaissable entre tous, le mâle se distingue par la forme et la couleur si particulière de ses ailes. Il perd ce plumage resplendissant après la période de reproduction, vers la fin du printemps, pour prendre une apparence plus proche de la femelle, à tel point qu'il peut être difficile de les différencier.

Cet oiseau mesure entre 41 et 49 centimètres de longueur pour une envergure allant de 65 à 75 centimètres. Le mâle pèse dans les 630 grammes et la femelle 570 grammes.

Voici un mâle isolé, présent parmi les colverts depuis longtemps.

Le Canard mandarin bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire.

Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu.

Publié dans Les oiseaux

LE PINSON DES ARBRES.

Publié le par André MARINI

Le pinson des arbres adulte, d'environ 15 cm de long possède deux barres alaires blanches, assez significatives.

La queue est gris-ardoisé au centre, avec les rectrices blanches.

Le bec du pinson est gris-bleu en été et se brunit en hiver, et ses yeux sont marron foncé.

Ses pattes et ses doigts sont brun clair à gris foncé.

L'hiver, le plumage du pinson se ternit légèrement. Adulte, il pèse entre 20 et 25 g.

Ce petit passereau est migrateur et des vols très nombreux parcourent de grandes distances en période de migration.

On distingue très facilement le mâle de la femelle à la couleur du poitrail, orangé assez prononcé chez le mâle alors que celui de la femelle est beaucoup plus terne, avec le ventre blanchâtre et le dos brun-olive pâle.

Les motifs des ailes sont moins marqués et moins étendus.

Les photos que je vous présente sont celles d'une femelle.

Son bec, à la fois large à la base et pointu, traduit une adaptation alimentaire mixte de graines et d’invertébrés.

Les graines d’arbres les plus prisées sont celles de hêtres , d’érables , de bouleaux , d’aulnes  et de résineux.

Les bourgeons, baies et fruits sauvages et cultivés ainsi que les graines des plantes herbacées et céréalières, surtout le colza, sont aussi consommés mais en période de reproduction le régime devient nettement insectivore à l'opposé de la majorité des passereaux.

Les pinsons des arbres capturent des insectes dans les branches et sur les feuilles, voire au cours de petits vols vifs et acrobatiques.

Le pinson des arbres préfére se nourrir sous les mangeoires que dedans.

On le trouve souvent sautillant sur le sol pour récupérer les graines tombées.

Lorsqu'il se déplace à terre, il marche à pas courts mais rapides.

Vous voyez ici une femelle tenant un grain de maïs dans son bec.

Le pinson des arbres bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire.
Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu.
Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.
Depuis 2009, ces interdictions ne s'appliquent plus aux sujets nés et élevés en captivité.
Mais rien ni personne ne vous interdit de le photographier en liberté.

Publié dans Les oiseaux

LA MESANGE NONNETTE

Publié le par André MARINI

Le mâle et la femelle sont identiques.

De la même taille que la mésange bleue, c'est un petit passereau au corps gris-brun présentant une calotte noire jusqu'à la nuque, une petite tache noire sous le bec et des joues blanchâtres.

Ses flancs sont dans les tons beige.

La Mésange nonnette est peu farouche, très curieuse et nous pouvons la voir assez souvent dans nos mangeoires en hiver où elle viendra prélever plusieurs graines à la fois pour les emporter dans de nombreuses cachettes.

Elle se crée ainsi des garde-manger pour les périodes de disette, cachettes dont elle oubliera l'emplacement dans la majorité des cas, pioche dans la nourriture des autres oiseaux qui utilisent des réserves et utilise sa propre expérience de voleuse pour camoufler ses garde-manger aux autres oiseaux.

Cette espèce est très intelligente.

Elle transmet son savoir aux autres individus et elle a été observée en Grande-Bretagne en train de décapsuler des canettes, se servant de son bec comme outil pour la première fois, c'est un signe d'intelligence.

Elle se nourrit dans la nature dans les niveaux inférieurs de la végétation.

Elle inspecte ainsi les arbres à la recherche d'insectes.

Elle se nourrit également, au niveau du sol, de graines ou de baies. 

Publié dans Les oiseaux

LE GRIMPEREAU DES BOIS

Publié le par André MARINI

Cet oiseau de petite taille au dos brun maculé de blanc et de chamois visite assidûment l'écorce des arbres afin d'y dénicher les insectes qui constitueront son repas.

Pour celà il parcourt chaque tronc en spirale.

Très vif, il est difficile à prendre parce qu'il oblige à tenir l'appareil à la main

Facile à identifier et, surtout à différencier de son cousin, le grimpereau des jardins, du fait de son bec courbé vers l'avant mais sutout plus court, sa petite taille joue un rôle important en période hivernale où il peut visiter les moindres recoins où se réfugient les insectes, lui permettant de garder son régime alimentaire donc de rester sédentaire.

  

Publié dans Les oiseaux

1 2 3 4 5 > >>